Le Fonds Decitre reçoit Sophie Chabanel en Maraude littéraire

Le Fonds Decitre a la chance de recevoir le jeudi 19 février, l’auteure Sophie Chabanel pour son ouvrage « Le principe de réalité-Dans le labyrinthe de l’action sociale » aux Editions Plein Jour.le principe de réalité

Sophie Chabanel participera à une Maraude littéraire auprès des sans-abris, en partenariat avec le Samu Social de la Croix-rouge française du Rhône. L’objectif de ces Maraudes Littéraires étant de pouvoir distribuer des livres et créer des espaces d’échanges littéraires avec les personnes sans domicile fixe.

Mathilde, notre libraire, présentera son ouvrage, « Le principe de réalité », le 27/02 de 17h30 à 19h30, à la librairie Part-Dieu. Une occasion de pouvoir revenir sur l’univers de ces maraudes littéraires. Venez nombreux !

Résumé du livre

« Pour les sans-domicile de moins de vingt-cinq ans, il faut s’adresser à La Passerelle. Enfin, sauf pour les femmes avec enfant. Et sauf pour les primo-arrivants. Et pour les familles ça dépend, on peut aussi tenter le pôle Familles. (…) Pour l’hébergement d’urgence, il faut absolument passer par le 115. Malheureusement, ils sont presque injoignables. »   Pendant deux ans, Sophie Chabanel a travaillé pour une association d’aide au logement à Lyon, deux ans d’immersion dans un système débordé, où les règles contradictoires et illisibles s’accumulent jusqu’au burlesque.
Elle y a rencontré des travailleurs sociaux exemplaires et des bureaucrates las, des gens exaspérés et d’autres exaspérants. Il lui suffit de quelques détails, dans le journal de bord qu’elle a rapporté de cette expérience, pour saisir, avec une bienveillance lucide qui ne s’interdit pas l’ironie, des vies entières. Elle raconte ces mères célibataires qui l’émeuvent, les harassantes et inutiles réunions, ces personnes au bord d’être renvoyées de chez elles pour une dette de 22 euros, mais aussi celles qui, pour des motifs futiles, refusent un appartement alors qu’elles dorment dans la rue avec des enfants.
Au-delà du chaos administratif, de sa rationalité déraisonnable, les sentiments s’exacerbent, révélant un malaise plus profond. Dans ce labyrinthe de paperasserie, de numéros ajoutés les uns aux autres, de réussites fragiles et d’échecs nombreux, chacun de bonne foi cherche, jusqu’à l’épuisement, le chemin de la sortie.

Publicités

Catégories :Maraudes littéraires